Un jeudi férié, avec du soleil, un lever aux aurores, le bon moment pour brasser une American IPA !

C’est mon 5ème brassage tout grain (dont pour l’instant 3 tentatives satisfaisantes), avec une cuve Klarstein Maischfest 35L, et un stérilisateur 27L pour réchauffer de l’eau.

La recette

Voilà les éléments clés pour cette recette :

  • Empâtage : 6 kg de malt pale, 18L d’eau (j’ai augmenté un peu le ratio), 1h à 65°C
  • Filtration : là je crois que j’ai forcé sur l’eau, ajout de 16L à 77°C lors de la filtration
  • Ebullition : houblons Citra et Simcoe. Malheureusement je n’ai pas de Simcoe, je l’ai remplacé par de l’Amarillo. J’ai bien une liste de houblons mais pas de Simcoe… sniff ….
    • T0 (début ébullition) : 29g de Citra
    • T1 (fin ébu) – 10mn : 15g de Citra et 15g de Simcoe
    • T1 (fin ébu) : 44g de Citra et 44g de Simcoe
  • Densité initiale : 1060
  • Volume cible : 23L
  • Levure : S33 (je n’ai que cela sous la main)

Préparation

Je ne mets pas de photos, mais la première étape s’appelle nettoyage du matériel ! Puis ensuite on passe au concassage …

J’utilise le malt Pale de la malterie de l’ouest , que j’ai visitée récemment :

Malt Pale malterie de l'ouest

J’ai réglé mon petit moulin de bon matin … et c’est parti pour le concassage !

Ecartement des rouleaux du moulin

Au final j’ai obtenu un grain pas trop mal concassé il me semble …

Empâtage

J’aime bien cette première étape, le début de l’aventure. Je monte l’eau à 65°C, puis je verse le malt, en remuant un peu le gros gâteau. Puis je laisse reposer pendant 1h.

Flou artistique de maische

Pendant les un peu plus d’une heure d’empâtage, je prépare les houblons :

Et je commence à faire chauffer l’eau de filtration, pour la suite (bien anticiper, l’eau c’est long à chauffer …). Là j’en avais préparé 18L (un peu trop)

Filtration / Rinçage

C’est l’étape que je maîtrise mal ! Je relève la cuve puis ajoute progressivement l’eau jusqu’au volume cible. Je maintiens à 77°C en faisant recirculer régulièrement, pendant 40mn.

Là j’ai mal calculé, j’ai ajouté un peu trop d’eau (16L d’eau de rinçage), alors que 14L auraient suffi certainement.

Ebullition

Après la filtration, on passe aux choses sérieuses, 1h10 d’ébullition en ajoutant les houblons au bon moment.

Refroidissement

Après l’ébullition, je refroidis (objectif 25°C ou moins) avec le petit serpentin, c’est un peu laborieux mais cela finit par fonctionner.

Quand le refroidissement est assez proche de la fin (40-35°C), je prépare la levure en la versant dans un peu d’eau légèrement sucrée, à 25°C et en couvrant.

Mise en fermentation

Ma densité initiale (1044), n’était pas tout à fait à l’objectif (1060), je pense que c’est dû au surplus d’eau. A peaufiner une prochaine fois !

J’utilise un petit sac lors du transfert pour filter les résidus de houblon.

12H plus tard – le bilan

Un bon point : Au petit matin, la fermentation est très active, ça glougloute très fort.

Un point à améliorer : je ne maîtrise pas bien la « densité finale » et les volumes d’eau à utiliser, mais ça va venir …

Rendez-vous dans quelques semaines pour en savoir plus sur le résultat !

Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *