Moulin à malt

Tout a commencé par un achat … j’avais vu ici un beau moulin à malt , donc je me suis dit : allez hop, ça sera bien pour concasser et pouvoir brasser tout grain !

Initialement avant de m’équiper pour le concassage, j’avais pensé à ma belle-mère. Car il semble que c’est un don naturel chez elle, elle a l’esprit concassant. Puis je me suis ravisé.

Et on ne s’improvise pas concasseur amateur en une heure. Même si certaines personnes de votre famille vous disent que vous êtes un bon concasseur dans les situations où leur patience atteint sa limite, ne les croyez pas !

Le concassage pour qui pourquoi ?

Le concassage est au brassage ce que la pistache est à l’apéritif.

Un incontournable dont le but est de rompre l’écorce du grain, et le casser en quelques morceaux, sans toutefois en faire de la farine.

Grâce à un grain correctement concassé, la maische aura toute la qualité possible.

Concassage version beta

J’ai commencé à concasser avec un robot de cuisine. Cela fait plaisir à ma femme (pour une fois que j’utilise le robot), mais le résultat n’est pas idéal.

Soit on obtient un grain trop grossièrement concassé. Soit, si on monte dans les tours, et cela finit en farinade.

J’ai donc décidé de rendre le robot à ma douce, et faire comme les vrais, ceux qui concassent sensass.

Mon moulin « premier prix »

Première impression

Avec ce petit moulin, on a l’essentiel : le montage ne pose pas de difficulté, il faut juste assembler les parois et visser de chaque côté.

Malgré tout, les parois ne tiennent pas parfaitement …

Pour régler l’épaisseur entre les rouleaux, il suffit de visser / dévisser de chaque côté grâce à deux vis papillons.

Pour concasser j’ai d’abord , testé la chose sur une table. Pas idéal du tout, il faut fixer le moulin ! Malheureusement je n’avais pas de vis avec… sniff !

A la recherche de la vis perdue

Voici l’arrière du moulin, première question existentielle, c’est quoi le diamètre des vis ?

Moulin vu du dessous

Je suis parti à la recherche de la vis tant espérée, si possible avec sa jumelle.

Je ne suis pas trop bricoleur et cela se ressent dans mon « endroit à bricoler », que mon beau-père envahit, et lui il n’est pas trop rangeur… on se complète :

En fouillant j’ai trouvé des vis à chevilles du bon diamètre (11mm), le bonheur !

Seul souci, elles sont longues, donc je les ai habillées d’un petit écrou et d’une rondelle. Le top de la vis moderne …

Fixation du moulin

Le titre fait peur mais il y a un moment où il ne faut plus rigoler, un petit moulin ça se pose, ça se fixe, et après ça ne la ramène plus, à part pour concasser.

Ne disposant pas d’autocad, j’ai fait un dessin des petits trous :

Et j’ai trouvé un bout de medium pour servir de support.

Un petit coup de perçage et sciage, l’espadrille rouge est optionnelle

Mon moulin fixé

Ah merveilleux les petites vis jumelles ont trouvé leur emplacement …

Et le moulin est prêt à concasser !

Les scotchs permettent de repérer le moulin dans le noir, et accessoirement de tenir les parois un peu mouvantes.

Pour éviter le tennis elbow, mieux vaut retirer la manivelle et placer une petite perceuse pour tourner.

Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *